Hypnose & Biodécodage Nice

Traverser ses émotions et/ou les laisser nous traverser

De l'utilité des émotions

Je vois souvent des personnes qui s’excusent lorsqu’elles ont une émotion. C’est malheureusement une des normes dans notre société : s’excuser quand on est ému, l’authenticité et la vulnérabilité n’étant pas toujours valorisées par la “pensée” dominante…

Pourtant, nos émotions sont très utiles ; elles arrivent comme un messager, nous renseignant sur le niveau de satisfaction d’un ou plusieurs de nos besoins. Etre attentif à ses besoins, les vrais, pas ceux vendus par la télé ou ceux qu’avaient nos parents, c’est le début de l’intimité avec soi.

Les écouter sincèrement, avec bienveillance pour soi, est comme ouvrir bien grand la voile de son bateau pour pouvoir avancer, progresser, grandir…

Une fois acceptée et accueillie, mon émotion me révèle le besoin à sa source, dont j’ai à prendre soin.

Il convient en premier de : ne pas se débattre contre ses émotions. Car, comme un ballon qu’on maintient sous l’eau, les émotions contenues, réprimées, censurées, risquent, tôt ou tard, de surgir avec une force démesurée et de nous atterrir violemment dans le nez. Ou ailleurs, tant il est vrai que notre biologie somatise souvent nos stress non exprimés, nos conflits non résolus…

beaucoup d'émotions
gérer émotions nice

Ne pas se débattre, ne pas “positiver” (ce qui revient à dire à son système d’alarme intérieur : je ne te crois pas !, très bonne méthode d’auto-insécurisation), et cesser de les fuir par des compensations de toutes sortes.

En effet, c’est quand nous refusons, rejetons, évitons, nos émotions qu’elles deviennent les conductrices clandestines de nos pulsions alimentaires, de nos addictions (tabac, alcool, jeux, sexe, etc.) et autres réflexes de distractions.

Qu’est-ce que je cherche à calmer, quelle part de moi je bâillonne, quand je termine le paquet de gâteaux, quand j’ai “besoin” d’une clope, d’un verre ? D’un nouveau sac à main ? De dire du mal de l’autre ?

Si je veux vraiment être libre, j’ai à récupérer, réinvestir, ma responsabilité dans ce que je vis au lieu de chercher vers (ou contre) l’extérieur.

Ecouter, accueillir ses émotions, permet de faire des choix plus conscients au lieu de devoir compenser par une substance extérieure un inconfort intérieur.

Aussi, je crois (j’expérimente) qu’il est salutaire, délivrant, d’accepter tout simplement de se laisser traverser, en conscience, par la vague émotionnelle qui se présente.

Il n’est parfois même pas nécessaire de savoir “pourquoi” elle est là ; juste la laisser passer…

Lorsque le contexte ne s’y prête pas, on peut aussi lui dire : « Attends un peu, là tout de suite ce n’est pas super adapté, je m’occupe de toi dès que possible ».

Alors, comment faire ?

L’émotion se déplace rarement sans sa partenaire la sensation ; elles forment une paire de repères, de guides intérieurs, étroitement associés.

S’ouvrir en grand à cette sensation, la suivre. La laisser être. Pleinement.

Et : OBSERVER les pensées, les idées, les croyances, qui me font avoir cette réactivité émotionnelle. 

intelligence-emotionnelle

Plusieurs étapes et niveaux :

  ♦  C’est où dans mon corps ?

  ♦  Ca fait comment : est-ce que c’est chaud ? froid ? lourd ? léger ? ça serre ? ça pique ? Etc. 

  ♦  Je reste avec : je regarde, je ressens, je laisse cela être ;

  ♦  Quelle(s) histoire(s) je suis en train de me raconter sur moi, sur l’autre, sur le monde, sur ce qui devrait être différent ? 

♦  Qui serais-je si je ne croyais pas ces pensées ? Et si je réalisais à quel point je suis actif dans la création de mes souffrances ? A lire : l’article 4 Vérités.  

  ♦  J’observe l’évolution de ces mouvements en moi.

Alors : tremble, pleure, ris (aussi !), de tout ton être ; entièrement, permets à ta vie intérieure de circuler et de lâcher ce qui n’est plus utile à présent…

La traversée est, certes, plus ou moins agréable.

J’oublie un instant mes identifications et je m’imagine en bambou creux qui laisse couler le flux. Je ne suis pas mes émotions : elles me traversent. Elles peuvent passer à travers moi.

Quand je les vis en conscience, je libère des paquets de mémoires enkystées et j’agrandis en moi l’espace accueillant la vie qui se renouvelle sans cesse.

Bons voyages !

Geneviève CLAUSNER

Mes conseils de lecture :

hypnose-biodecodage-cagnes-sur-mer
emotions-accompagnement-06
Emotions-accompagnement-nice

Partagez ce que vous aimez ;)

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn

7 réponses sur « Traverser ses émotions et/ou les laisser nous traverser »

merci Genevieve
pour ce texte poetique et leger qui nous encourage a laisser venir et affronter toutes nos emotions meme les plus noire telles une riviere purifiante
je garde ce texte et depuis plusieurs jours je le lis et il m aide
merci encore

Bravo pour ces informatiomd!
J’ irai encore plus loin en disant que les emotions refoulees non seulement nous reviennent dans le nez mais a force d emotions contenues nous reviennent dans le corps sous forme de maladies graves :comme si les emotions que l ‘ on sert tout proche de nous, on se les stocke au fond de nous pour surtout ne pas les laisser s ‘échapper , comme le can cer!
Alors tremblons pleurons crions et rions a gorge déployée, meme si cela ne se fait pas en societe vidons notre sac d ‘ emotions regilièrememt comme l on vide sa vessie plusieurs fois par jour!
Bonne rigolade!
Dominique

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Uncategorized
Geneviève Clausner

Ateliers Biodécodage

Que me dit mon corps ? Comment et pourquoi apprendre à écouter son corps ? Le Décodage Biologique vous invite à poser un autre regard sur

Lire plus »
Therapie-psycho-corporelle Nice
Uncategorized
Geneviève Clausner

4 Vérités

“Il y a loin de la vérité apprise à la vérité vécue.” Yusof Mûrad Chacun de nous, tous, quelles que soient notre histoire, nos croyances,

Lire plus »
psychotherapie-cagnes-sur-mer
Biodecodage-hypnose-nice
hypnothérapeute-psychobiotherapeute-nice
Réseaux sociaux
Me contacter

Geneviève CLAUSNER
121 Boulevard Napoléon III 
06200 NICE

 06 11 63 05 68

genevieve.clausner@live.fr

Heures d'ouverture

Lundi – mardi – jeudi de 9h à 18h30
Samedi de 9h à 12h30

Mentions légales

Les thérapies présentées sur ce site ne se substituent à aucun avis ni traitement médical.

N° SIRET 813 344 876 00012

Politique de confidentialité

Partenaires

© 2020 Hypnose & Biodécodage Geneviève Clausner Tout Droits Réservés